Notre atelier de cuisine ayurvédique : manger selon son dosha pour rééquilibrer son corps et son esprit

par | 19 Déc 2022

Êtes-vous attentif à la façon dont vous vous alimentez et dont vous nourrissez votre corps et votre esprit ? En Ayurvéda, une médecine traditionnelle indienne aux vertus préventives pour notre santé, l’alimentation tient une place primordiale. Si nos trois doshas sont équilibrés, notre corps pourrait ainsi bien fonctionner. Afin de vous initier à cette alimentation et médecine qui associe le corps, l’esprit et l’âme, découvrez notre atelier de cuisine ayurvédique.

Chez Acapelart nous proposons des ateliers et stages auprès de particuliers et entreprises (séminaires, team building, événements privés). Notre professeur Julie vous partage quelques secrets et deux recettes pour vous initier doucement à l’Ayurvéda sans modifier tout votre quotidien.

Qu’est ce que l’Ayurvéda ?

L’Ayurvéda est une médecine traditionnelle indienne ancestrale (science de la vie) où le corps et l’esprit sont liés. C’est un mode de vie global où l’on respecte son corps et son esprit, aussi bien au niveau de notre bien-être que de notre mode de vie et notre alimentation. Pour Julie, on accorde de l’importance à « la façon dont l’on vit et dont on nourrit son corps ». 

L’Ayurveda identifie trois doshas, trois tempéraments. Nous sommes composés de plusieurs doshas.

« Les doshas correspondent à la nature profonde de l’être humain quand il naît (et déjà même avant qu’il naisse) »

Il existe trois doshas en ayurvéda : Vata, Pitta et Kapha. L’idéal est de se rendre chez un thérapeute ayurvédique pour connaître notre dosha principal. Il peut le calculer grâce à notre pouls. Mais Julie nous donne quelques pistes physiques dans lesquelles nous pouvons déjà nous reconnaître : 

  • La personne Vata est physiquement assez fine avec un côté aérien. Ce sont des gens assez minces. Vata = l’élément Air.
  • La personne Pitta est plus ancrée dans la terre avec un bon feu digestif. Pitta = l’élément feu.
  • La personne Kapha est plus enrobée, plus ancrée, plus présente. Kapha = l’élément terre.

Nous avons notre dosha principal mais nous pouvons très bien être Vata et un peu Pitta. 

Cuisiner ayurvédique permet de nous nourrir d’aliments qui nous correspondent. Cela peut améliorer notre santé et notre bien-être, si par exemple nous ressentons des troubles digestifs.

À quoi ressemble la cuisine ayurvédique ?

En cuisine ayurvédique, le principe est de cuisiner selon son dosha afin d’équilibrer son feu digestif et de pas donner plus de travail à son corps et à son système digestif. Car parfois, nous pouvons remarquer que nous digérons mal certains aliments, tout en continuant à les conserver dans notre alimentation. L’alimentation ayurvédique consiste à respecter les doshas de chacun.

On retrouve six goûts : le goût doux, le goût acide, le goût salé, le goût piquant, le goût amer et le goût astringent. Ces goûts sont recommandés ou déconseillés selon son dosha. Par exemple, le goût doux est recommandé pour les Vata. Le goût amer est quant à lui recommandé pour les Pitta.

C’est essentiellement une cuisine végétarienne : on mange beaucoup d’oléagineux comme des amandes, mais aussi du tofu et de l’avocat, pour composer l’absence de viandes et de poissons qui sont plus difficiles à digérer. 

On associe trois bases afin d’avoir un équilibre de protéines, de végétal et d’épices : des céréales, des légumineuses et des légumes.

Les épices sont très importantes en cuisine ayurvédique. Elles ont un effet booster (comme le poivre noir) et chaque épice a une propriété bénéfique, comme le curcuma aux vertus antioxydantes. 

Parmi les conseils pratiques, on évite de mange un fruit en fin de repas et de boire de l’eau au cours du repas. Au niveau du métabolisme, le sucre se digère beaucoup plus vite que le salé, donc cela déséquilibre la digestion.

Quels sont les bienfaits de la cuisine ayurvédique ?

« Le maintien de la santé. Si nous connaissons notre nature profonde, nous savons ce qui est bon pour nous. »

L’Ayruvéda est avant tout une médecine préventive. Nous écoutons notre corps pour comprendre ce dont il a besoin, et nous le respectons au travers de notre mode de vie et de notre alimentation.  

Les rituels de Julie pour s’initier en douceur à l’Ayurvéda et à la cuisine ayurvédique

« J’ai conscience (pour l’avoir intégré dans ma vie) que cela reste compliqué de cuisiner selon notre dosha avec nos quotidiens actuels. Aller au restaurant ou chez des amis peut devenir assez casse-tête. De plus, nous n’avons jamais les mêmes doshas dans une famille vivant sous le même toit, cela impliquerait donc de cuisiner des plats différents. Je vous propose dont ici quelques changements simples à tester pour commencer à expérimenter sans forcément changer toute son alimentation ».

Si vos doshas sont différents au sein d’une même famille, il existe des plats de base comme le kitchari, qui est un plat essentiel en ayurvéda. Celui-ci convient aux 3 doshas. Julie vous partage la recette plus loin dans cet article.

Voici également quelques idées de rituels du matin à tester : 

  • Au réveil, étirez-vous dans votre lit : c’est le réveil du crocodile. Étirez vos bras et vos pieds. Pour cela, tendez fortement vos pieds puis relâchez. Ramenez ensuite vos jambes sur votre poitrine et faites une torsion opposée. Pour Julie, il est essentiel de s’étirer avant de poser le pied par terre. 
  • Dans votre salle de bain après votre réveil, avant même de boire ou de petit-déjeuner, utilisez un gratte langues pour ôter les bactéries.
  • Nettoyez vos sinus : utilisez de l’eau tiède et du sel l’Himalaya puis penchez  votre nez pour que l’eau aille dans une narine et sorte par l’autre. Ce nettoyage libère le 3ème oeil, enlève les impuretés, dégage les sinus de tout ce qui a pu être encombré pendant la nuit. Cette pratique est déconseillée aux enfants et aux femmes enceintes.
  • Faites bouillir de l’eau puis versez dans une tasse. Buvez cette eau tiède nature ou avec un peu de citron. Cette technique est un laxatif naturel doux qui permet d’aller aux toilettes, de désencombrer et nettoyer les intestins en douceur, et de préparer le corps à recevoir de la nourriture.
  • Faites des grimaces devant un miroir : faites le lion, tirez la langue ! C’est top pour le teint.
  • Utilisez un rouleau de jade en pierre pour vous masser le visage. Passez le sur vos rides, sur la ride du lion et sur le cou. Cet outil beauté apporte détente, relaxation, et détoxifie l’épiderme.
  • Au petit-déjeuner, testez un porridge au flocon d’avoine avec du curcuma, de la cannelle, un peu de sirop d’agave et un fruit.
  • Avant de prendre votre douche, utilisez une brosse pour massage lymphatique. Celle-ci active toutes les terminaisons nerveuses, elle stimule la circulation et est un allié contre la cellulite. Les premiers temps, commencez par un massage tout doux pour ne pas agresser la peau. Et en été, vous pouvez poursuivre par une douche froide.
  • Après votre douche, massez votre corps avec de l’huile de sésame ou de huile de coco. Les femmes oublient souvent de masser aussi leur poitrine , qui est pourtant une zone sensible importante.

Comment se passe un atelier de cuisine ayurvédique avec Acapelart ?

Acapelart organise des ateliers de cuisine ayurvédique sur demande pour les particuliers et professionnels (team building, anniversaires, événements privés ou d’entreprises…), n’hésitez pas à nous contacter afin d’en savoir plus.

“Un atelier de cuisine ayurvédique se déroule en petit groupe. Nous passons en revue les fondamentaux de l’Ayurvéda, les doshas, le feu digestif et la base des aliments. Puis nous réalisons une recette comme un dessert vegan, afin d’apprendre à remplacer des aliments (comme les oeufs par exemple), ou encore un Thé Chaï, un thé infusé avec du lait d’amande fait maison. Mais nous pouvons aussi faire un plat à base de légumes. Je m’adapte en fonction des souhaits des participants ! Enfin, nous dégustons ce que nous avons préparé tous ensemble »

Deux recettes ayurvédiques à tester

Le Kitchari, un plat ayurvédique typique qui convient aux 3 doshas (Vata, Pitta et Kapha)

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 250gr de riz basmati
  • 150gr d’haricots mungo ou de lentilles corail
  • 300gr de légumes coupés au choix (carottes, épinards, butternut ou potimarron, navets, courgettes…)
  • 1 cc de cumin en graines
  • 1 cc de coriandre en poudre
  • 1 cc de graines de moutarde
  • 1/2 cs de curcuma en poudre
  • 2 clous de girofle
  • 2 gousses de cardamome
  • 1 feuille de laurier
  • Poivre noir
  • Sel
  • 1 oignon ciselé
  • 1 cc de jus de gingembre (ou 1 pouce coupé en fines lamelles)
  • 1/2 cs de ghee
  • 1/2 citron
  • Coriandre fraîche hachée 

Préparation:

  1. Laver et bien rincer les lentilles et le riz.
  2. Mettre à fondre le ghee dans une casserole à fond épais (feu moyen), puis ajouter les épices. Faire chauffer quelques minutes (pour libérer les arômes des épices et réveiller leurs propriétés).
  3. Ajouter le reste des ingrédients (sauf le sel, le poivre et la coriandre fraiche).
  4. Couvrir avec de l’eau (à peu près 4 fois le volume total du mélange).
  5. Couvrir la casserole et laisser cuire à feu moyen

Le Kitchari est prêt lorsque les légumes sont cuits. Comptez environ 25 à 30 minutes.

Salez et poivrez (important car  le poivre va permettre de renforcer les propriétés des épices) en fin de cuisson selon votre convenance.

Au moment de servir, ajoutez quelques goutes de citron et de la coriandre fraîche par dessus.

Muffins Vegan à la banane

Ingrédients:

  • 2,5 verres de flocons d’avoine
  • 1 cc de poudre à lever
  • 1 cc de bicarbonate
  • 4 bananes moyennes bien mûres
  • 3/4 de verre de compote de pomme sans sucre
  • 1/4 de verre de lait végétal
  • 1 verre de sucre de coco
  • 2 cs de raisins secs (optionnel)
  • 1 cs de gingembre en poudre
  • 2 cs de cannelle en poudre
  • 1 pointe de vanille
  • Huile de coco pour le moule
  • 2,5 verres de flocons d’avoines
  • 1 cc de poudre à lever
  • 1 cc de bicarbonate
  • 4 bananes moyennes bien mûres
  • 3/4 de verre de compote de pomme sans sucre
  • 1/4 de verre de lait végétal
  • 1 verre de sucre de coco
  • 2 cs de raisins secs (optionnel)
  • 1 cs de gingembre en poudre
  • 2 cs de cannelle en poudre
  • 1 pointe de vanille
  • Huile de coco pour le moule

Préparation: 

  1. Préchauffer le four à 180°C.
    Huilez les moules à muffins avec l’huile de coco. 
  2. Mettre les flocons d’avoine, la poudre à lever, le bicarbonate, le sucre de coco et les épices dans un saladier. Mélanger bien et réserver.
  3. Dans un autre récipient à part, écraser les bananes, ajouter la compote de pomme et le lait. Mélanger bien. 
  4. Verser ce mélange dans le saladier avec les ingrédients secs, ajouter les raisins secs et bien mélanger le tout.
  5. Transférer la pâte dans les moules à muffins à l’aide d’une cuillère.
    Faite cuire au four pendant environ 40 min, jusqu’à ce que le dessus soit doré. 

Retirer du four et laisser refroidir complètement avant de déguster. 

À propos de Julie, professeur chez Acapelart

Julie est professeur de yoga kundalini, de cuisine ayurvédique et de sonothérapie avec diapasons. Au sein de notre équipe, Julie donne notamment des cours de yoga pour les enfants dès 4 ans : apprentissage ludique avec danse libre, chant (kundalini) et dégustation en pleine conscience. Les ateliers de cuisine ayurvédique et de sonothérapie sont proposés dans le cadre de stages et auprès de particuliers et entreprises (séminaires, team building, événements privés).

Cet article vous a plu ?
Épinglez-le sur Pinterest !

Les derniers articles

Podcasts sur l’art : nos préférés !

Podcasts sur l’art : nos préférés !

Comment se cultiver et apprendre sans bouger de chez soi, en étant dans sa voiture ou dans les transports en commun ? C’est le pouvoir des podcasts ! Aujourd’hui, on vous propose notre sélection de podcasts sur l’art, qui abordent l’Histoire de l’art, les artistes...

Les commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire